Home / Enterprise / Histoire

Histoire

1978
• Fondation de l’entreprise sous le nom de Machining Centers Manufacturing, MCM S.p.A. en abrégé.

1979
• Présentation du premier centre d’usinage MCM appelé Progress, équipé d’une broche horizontale et d’un magasin d’outil à roue.

1982
• Lancement sur le marché du centre d’usinage horizontal Connection avec un système multipalette intégré à 4 positions et un magasin d’outils à roue avec des porte-outils répartis sur 2 cercles concentriques. L’entreprise revendique l’utilisation innovante de la Commande Numérique basée sur un ordinateur industriel et obtient un grand succès sur le marché constituant la base du développement de l’entreprise. Plus de 600 unités seront produites et vendues au cours des dix années suivantes.

1983
• Quatre ans seulement après sa fondation, MCM a commencé à collaborer avec Ferrari Auto en fournissant un premier centre d’usinage, auquel de nombreux autres succèderont au fil des années. C’est le début des collaborations avec les grands groupes industriels.

1985
• Réalisation du premier système flexible de production (FMS) important pour Lucas Girling (Royaume-Uni). Le site, dédié à la production de systèmes de freinage, est constitué de 10 centres d’usinage en ligne reliés par des éléments d’automation et par le premier logiciel de supervision appliqué à la ligne, tous basés sur la technologie MCM.

1986

• Naissance de MCE, la division informatique de MCM, pour l’application du logiciel de supervision sur le système LUCAS et pour le développement de solutions logicielles dédiées à la gestion de cellules complexes.

1987
• Fondation de la filiale MCM France, premier pas vers une structure internationale.
• Le magasin d’outils «Mirror» commun à deux machines est alors conçu pour une gestion commune et optimisée des outils. L’importance des avantages apportés par cette solution est telle qu’elle reste toujours d’actualité.
• MCE développe le nouveau superviseur FMX qui augmente considérablement les performances des CN de l’époque. Le résultat a un impact très fort sur le degré de flexibilité et de productivité des systèmes MCM.

1988
• Lancement sur le marché du nouveau centre d’usinage ACTION pour répondre aux demandes d’usinage de pièces de plus grandes dimensions jusqu’à une course de l’axe X de 2.200 mm.

1989
• Le magasin d’outils MCM «Scara system» est breveté, développé sur un plan horizontal avec un robot scara à coordonnées polaires, les outils sont simplement déposés dans leurs emplacements respectifs.

1990
• MCM développe son prototype d’AGV (Automated Guided Vehicle), un chariot filoguidé pour la gestion des palettes avec un système d’auto-alignement, sans références mécaniques au sol.

1991

• Présentation du nouveau centre d’usinage MEDIA, particulièrement apprécié par les sous-traitants de la mécanique générale en raison de sa taille intermédiaire, en configuration multipalette à 4 positions.

1992
• MCM a pour objectif le concept de flexibilité totale également à travers les systèmes de palettisation linéaires (FMC, FMS) et les systèmes multipalette circulaires à plusieurs positions sur un ou plusieurs niveaux. Ces configurations qui seront mises à disposition pour tous les modèles de la gamme croissante.
• Avec l’acquisition d’une importante commande pour le groupe Sidel dédié à l’usinage de moules de bouteilles en PET, MCM développe son premier centre d’usinage à 5 axes avec table tilting. Étape importante pour le développement de la gamme.

1993
• Le nouveau centre d’usinage Clock HP adopte une broche pour le fraisage à haute vitesse HSK-63 de 20.000 tr/min et un changement d’outil très rapide qui ne prend que 0,6 secondes. Un nouvel état de la technique pour la réduction des temps de production.
• La polyvalence du module Clock devient la base pour le développement de différentes versions, devenant ainsi le nouvel élément essentiel de la gamme MCM.

1994
• Avec le module Clock 800, MCM développe pour VM Motori un système FMS composé de 4 centres d’usinage, équipé d’automation et asservi par un robot portail, synchronisés pour le chargement/déchargement des pièces. Alimentation des pièces par un convoyeur continu à rouleaux. Reconnaissance automatique de la pièce. Démarrage du programme pièce par le superviseur en fonction du type de pièce. Gestion automatique des outils depuis le magasin d’outils centralisé.

1995

• Acquisition de la première commande dans le secteur aérospatial. Dassault Aviation choisit le système flexible de production MCM composé de 4 cellules d’usinage Clock 900 Mirror 5 axes.
• L’entreprise participe pour la première fois au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace de Paris Le Bourget.

1996
• Développement de la nouvelle version CLOCK 600 AUTO dédiée au secteur de l’automobile, qui est appliquée en Italie, en France et aux États-Unis chez les principaux exécutants de travaux à façon, dans les différentes configurations disponibles associées à des robots et à des systèmes d’automation Flexlink pour l’alimentation des pièces (MCM Cyclops).
• Le processus d’internationalisation continue avec la fondation de MCM Deutschland et MCM USA.

1997
• Présentation de la nouvelle machine Forerunner, parmi les premières applications au monde, des moteurs linéaires à un centre d’usinage. La solution, dispose de dynamiques et d’une fiabilité très élevées, permettant à MCM de faire son apparition sur les marchés de l’usinage d’alliages d’aluminium, en particulier celui des palettes de turbines.

1998
• Acquisition de la première commande Safran (Snecma Gennevilliers, aujourd’hui Safran Aircraft Engines) pour la production de palettes de turbines avec deux centres d’usinage CLOCK bipalette.
• Création du Service de Métrologie et introduction de la première machine de mesure Leitz chez MCM.
• FMX devient jFMX sur une plateforme Java virtual machine (JVM) et en même temps on choisit d’utiliser le navigateur Web comme clé pour l’interface utilisateur, en ramenant la gestion sur l’ordinateur.

1999

• Acquisition de la première commande Hispano Suiza (aujourd’hui Safran Transmission Systems) pour la production de carters de transmissions pour moteurs aéronautiques. Le centre d’usinage Action 4 axes, équipé d’un processus, représente un plus pour garantir les précisions extrêmement élevées qui sont demandées.

2001
• Présentation du centre d’usinage Action dans la version à 5 axes avec tête tiltante.
• Introduction de la famille de machines Jet Five à moteurs linéaires pour l’usinage de pièces structurelles de grandes dimensions, aussi bien en titane qu’en alliages légers. La machine, grâce à sa polyvalence, est appliquée dans différents secteurs, surtout celui de l’aérospatial.

2003
• Premier centre d’usinage Tank 1300, représentatif de la gamme Tank, caractérisé par des concepts structurels innovants destinés à l’optimisation du comportement statique et dynamique.
• Aermacchi (aujourd’hui Leonardo) fait l’acquisition d’une cellule FMS composée de 2 JET FIVE 5 axes avec table basculante et palette de 3.000 x 2.000 mm, pour les usinages de grandes pièces structurelles aéronautiques en aluminium, à dynamique et précision élevées.

2004

• EADS (Augsburg D) fait l’acquisition d’un FMS de 4 JET FIVE pour l’usinage de pièces structurelles en titane (main FLAP). Les 4 centres d’usinage desservis par une navette, usinent des pièces en alliage de titane d’une longueur pouvant atteindre jusqu’à 2 mètres. Le volume d’enlèvement de copeaux demandé est énorme et associé à la nécessité de réduire l’usure de l’outil. Le système permet d’attaquer fortement le matériau en prise avec des fraises de 400 mm de diamètre et une vitesse de coupe de 40 m/min.

2005
• Mise en œuvre de la gamme Tank avec des structures de nouvelles dimensions et une course de l’axe X allant de 1 300 à 2 600 mm.
• Agusta Westland (Leonardo) commande un centre d’usinage Action 2200 5 axes tête tiltante pour l’usinage complet de rotors d’hélicoptères. La machine usine entièrement la pièce et en certifie le processus.

2006
• MCM dans le cadre du projet de recherche de « Systèmes de Production Innovants » présente Concept 600, le centre d’usinage à haute vitesse disponible en version à quatre, cinq axes, ou multitâche.
• La famille Tank devient multitâche elle aussi, elle peut accueillir toutes les configurations nécessaires pour réaliser des usinages multifonction (tournage, fraisage, alésage et rectification), en s’adaptant à chaque secteur mais en accueillant de façon particulière les demandes croissantes du monde aérospatial.

2007

• Le centre d’usinage Action avec tête tiltante et multipalette doté de processus est installé chez CESA, important exécutant espagnol de travaux à façon de Safran, pour l’usinage du train d’atterrissage de l’Airbus AM400.

2008
• Dans le cadre d’une importante commande pour le groupe international MTU Areo Engines, MCM livre les premiers centres d’usinage Tank 1300 Multitasking pour le tournage, le fraisage et la rectification.

2010
• Introduction sur le marché du paquet de services « Level2 » du superviseur jFMX, qui permet d’étendre le contrôle de la production allant du niveau d’un seul FMS/cellule de production au niveau de l’usine. De nouvelles opportunités se présentent pour l’intégration de systèmes et de solutions d’automation.

2011
• MCM développe en co-ingénierie avec Messier Bugatti Dowty (aujourd’hui Safran Landing Systems) un système composé de quatre Tank 1600 multitâche équipés d’un groupe séparateur et d’un échangeur de palette approprié dédié à l’usinage de roues et de systèmes de freinage pour les aéronefs.

2012

• Présentation du centre d’usinage Clock Dynamic à 5 et 6 axes, disponible en version multitâche, particulièrement adapté pour réaliser des composants à géométrie complexe de petites et moyennes dimensions, comme par exemple les palettes de turbines au mazout & gaz.

2013
• Safran Aircraft Engines confie à MCM la réalisation du système FMS composé de 12 Tank multitâche dotés d’un groupe séparateur et d’un échangeur de palette approprié pour garantir l’usinage de disques en titane pour le moteur Leap.

2014
• Acquisition du contrôle de MCM S.p.A. par le groupe RIFA.

2015
• MCM et Nuovo Pignone GE Oil & Gas réalisent un projet ambitieux d’intégration technologique et d’automation synergique. Des machines MCM, des technologies non conventionnelles, des systèmes de stockage et de mesure ainsi que des robots sont intégrés dans le même système.

2016

• Acquisition d’une importante commande de la part d’AIRBUS pour la réalisation de 6 machines Jet-Five en FMS pour l’usinage de composants structurels dans des matériaux difficiles à usiner (alliages de titane, aciers spéciaux).

2017
• La structure jFMX est modifiée de manière à inclure « Level0 - Flight Recorders », qui permet de collecter et de surveiller de manière plus performante les données provenant des capteurs de machine, gère l’entretien préventif, prolonge la gestion du cycle de vie et définit la maintenabilité des centres d’usinage et des FMS.

2018
• Développement d’une nouvelle version de centres d’usinage de la famille Clock (800 et 1200).
• MCM renforce sa présence sur le marché chinois en prenant une importante commande pour AVIC (Aviation Industry Corporation of China) composée de 10 machines Tank 1900 en FMS (principalement pour l’usinage d’alliages d’aluminium) et 3 machines Jet-Five (version pour l’usinage de titane).